PNEU

ÉDITO ...

PNEU. Quatre lettres qui sonnent comme une onomatopée. Dans un souffle, nous voilà entre le garage et le temple, entre la roue et l’esprit, les vapeurs de l’essence et celles de l’encens. Dans un espace ouvert entre le doute et l’assurance, les mots et les images, les signes et leurs lecteurs. Une empreinte à la surface poudreuse de l’écran.

PNEU est une revue produite depuis l’École d’art et design de Valence, par des étudiant·es du master design graphique. C’est un lieu où formaliser ses idées, écrire et partager. La plupart des textes et des articles rassemblés sont les témoins d’un travail de recherche en cours, d’une rencontre réalisée à l’occasion d’un atelier, d’une conférence, d’un voyage — réel ou « autour de ma chambre »¹.
  Cette revue se nourrit des activités de l'école tout en étant aussi un genre de « radeau », au sens où l’entendait Fernand Deligny² : une construction qui serait aussi une aventure collective, un projet. Le radeau porte avec lui l’idée de « faire avec » les moyens à notre disposition, l’idée d’une économie concrète ; il y a aussi celle d’un déplacement ou d’une dérive. Il s’agit en tous cas d’un véhicule, pour les corps, les affects et les idées… Un véhicule léger, fait de liens et de matériaux disparates.
  Cela fait plusieurs mois que nous travaillons à ce projet : commencé en 2020, puis développé en pointillé avec les confinements et fermetures d’ateliers, PNEU a connu une première apparition sous la forme d’un grand journal imprimé à l’école avec une diffusion interne. Ce premier moment passé, nous avons voulu prolonger et étendre cette expérience en tenant compte des difficultés que nous avions rencontrées et opté pour une version numérique mobile, un écran familier qui nous donne plus de liberté et d’autonomie — d’audience peut être aussi. En gardant quelques principes graphiques de la première maquette, dont la colonne dense du journal, et en les adaptants au format vertical de l’écran, nous avons abouti à une première version du site à partir de laquelle nous consacrer plus précisément au projet éditorial lui-même.
  L’intérêt d’une revue et en particulier d’une revue produite depuis une école d’art est à notre sens de pouvoir rassembler sous un même titre une même couverture des sujets, des voix, des curiosités, des qualités et des vitesses hétérogènes. C’est ce que nous avons fait et nous vous proposons dans cette premières séries d’articles. Nous remercions grandement les designer·euses, les artistes et les auteur·ices qui ont généreusement contribués à ce premier numéro : Marie Chéné, Demian Conrad, Hélène Delprat, Europium, FormaBoom, John Hudson, Nelly Monier & Eric Tabuchi. Il devrait rapidement s’enrichir d’autres textes en cours de préparation.
  SV.


1 — Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre, 1794

2 — Fernand Deligny (1913-1996), éducateur et écrivain, réalisateur du « Moindre geste », inventeur des « lignes d’erres » et Cévennol d’adoption.

Silvio Lorusso → Fake it till you make it

Ce texte est la traduction d’un fragment du livre Entreprecariat, Everyone is an entrepreneur. Nobody is safe, dans lequel l’artiste Silvio Lorusso cherche à définir ce qu’est l’entreprécariat, un néologisme issu des mots entrepreneuriat et précariat. Il expose ici comment la pensée entrepreneuriale n’est plus uniquement l’apanage des entrepreneurs, mais a désormais infusé au sein de la société et des individus, modelant leur comportements.

Europium → Bank robbeuses

Dans le cadre des Ateliers du voir encadré par Grégory Ambos, le studio Europium est venu animer un workshop de trois jours à l’ÉSAD Valence. Ce studio créé en 2020, se compose de la photographe Julia Andréone et de la graphiste Ghazaal Vojdani. Le thème de ces trois jours de travail était d’avoir un nouveau regard sur le monde vivant qui nous entoure. L’occasion d’une rencontre et d’un échange sur leur pratiques. — par Ninon Lorenzi & Héloïse Carrion

Hélène Delprat → Les carnets sont le paradis de la peinture

Dans le cadre de ses recherches sur le brouillon et les méthodologies de travail de la création artistique, Lorène Tissier est partie à la rencontre de l’artiste plasticienne Hélène Delprat à Paris. Après avoir consulté ses « cahiers » sur son site internet, elle l’a interrogée sur sa pratique du brouillon. Avec une grande générosité, Hélène Delprat lui a montré de nombreux cahiers et documents personnels qui ont pour elle davantage à voir avec le temps qui passe et la mémoire qu’avec son travail à proprement parler. — par Lorène Tissier

John Hudson → Sylfaen : Les origines de la typographie multiscripte

Ce texte est la traduction d’un article du dessinateur de caractères John Hudson posté sur le blog de sa fonderie, Tiro Typeworks et initialement rédigé pour le Typejournal. Il y décrit son travail et celui de sa collègue Geraldine Wade pour Microsoft dans leur tentative de création d’une base de données de typographie internationale et la conception du caractère qui l’accompagnait. Le Sylfaen se révèle comme le premier projet de création typographique multiscripte à grande échelle. Il apporte un aperçu clair sur la complexité de ce medium entremêlant problèmes techniques, réflexions culturelles et conflits géopolitiques que ce type de projets rencontrent encore aujourd’hui.
— par Léa Ochoa

Demian Conrad → Pour une vision horizontale

En 2012, Demian Conrad, artiste et designer suisse fondateur du studio Automatico à Lausanne, est choisit par Blackswan Foundation — fondation suisse pour la recherche sur les maladies orphelines — pour concevoir leur nouvelle identité visuelle. Après plusieurs expérimentations, il découvre, avec la complicité de son imprimeur, le moyen de créer des motifs aléatoires, en faisant varier le niveau de la solution de mouillage directement sur la presse offset. Il nomme cette technique Water Random Offset Printing (WROP).
— par Alan Madic & Romain Laurent

Nelly Monnier & Eric Tabuchi → Les messagers de l’ARN

Les deux artistes Nelly Monnier et Eric Tabuchi ont conçu l’Atlas des Régions Naturelles (ARN), une documentation photographique de l’architecture vernaculaire française, qu’ils alimentent depuis 2017 au fur et à mesure de leur exploration de ces régions. Cette documentation se déploie principalement sur le site archive-arn.fr mais aussi dans des publications, expositions, peintures et autres supports qu’investissent les artistes. Voulant en apprendre plus sur leur projet et leurs motivations, je suis allé les interviewer. Alors que nous étions confinés pour la seconde fois (novembre 2020), nous avons pu échanger par visioconférence sur les thématiques de l’architecture et du graphisme vernaculaire, des matériaux, ainsi que sur la notion du local, qui a trouvé une résonance particulière avec l’actualité.
— par Alexandre d’Hubert

Marie Chéné → La forme des mots

Marie Chéné possède l’art de combiner les mots, les sonorités et les rythmes pour évoquer des images. Elle s’attarde sur les mots banals, ceux du quotidien, pour trouver de la surprise et de l’émerveillement. Elle tord le vocabulaire dans tous les sens, sans pour autant le perdre, afin de le redécouvrir et en souligner la richesse. — par Léana Orsoni

FormaBoom → L’illégal, c’est pas mal !

FormaBoom est un studio de design graphique fondé par Bérangère Perron et Quentin Guillaume, tous les deux diplômé·es de l’École d’art et design de Valence, mais aussi de l’École des arts décoratifs de Paris. À l’occasion de sa venue en workshop à Valence, nous nous entretenons avec Quentin sur l’influence du graffiti dans son parcours.
— par Daphné Lejeune

FormaBoom → L’école est finie

Rencontre avec Quentin Guillaume, co-fondateur avec Bérangère Perron de FormaBoom, un studio de design graphique basé à Marseille, qui revendique une approche singulière pour chacun de ses projets. À l’occasion de cet entretien, nous échangeons sur la période qui marque le début de l’activité professionnelle après un cursus en école d’art. — par Thomas Amico

2018  Silvio Lorusso → Fake it till you make it Cédric Rossignol-Brunet

17.11.2021  Europium → Bank robbeuses Ninon Lorenzi & Héloïse Carrion

06.11.2021  Hélène Delprat → Les carnets sont le paradis de la peinture Lorène Tissier

2000  John Hudson → Sylfaen : Les origines de la typographie multiscripte Léa Ochoa

18.03.2021  Demian Conrad → Pour une vision horizontale Alan Madic & Romain Laurent

11.2020  Nelly Monnier & Eric Tabuchi → Les messagers de l’ARN Alexandre d’Hubert

10.12.2019  Marie Chéné → La forme des mots Léana Orsoni

22.10.2019  FormaBoom → L’illégal, c’est pas mal ! Daphné Lejeune

20.10.2019  FormaBoom → L’école est finie Thomas Amico

Le souffle est court cette saison,
il faut maintenant que ça roule.

PNEU est un projet éditorial de l’École supérieure d’art et design Grenoble-Valence.

Il est conçu et réalisé par des étudiant·es en design graphique, présent·es, passé·es, futur·es.

Contributions
Marie Chéné (FR)
Demian Conrad (CH)
Hélène Delprat (FR)
Europium (FR & UK)
FormaBoom (FR)
John Hudson (UK)
Nelly Monnier/Éric Tabuchi (FR)

à venir
Vincent Zonca (FR)
Silvio Lorusso (IT)
Adèle Pavia (FR)
Kim Chorong (KR)
Gaël Étienne/Étienne Hervy (FR)
Grégory Ambos (FR)
Quentin Bohuon (FR)

Équipe éditoriale 2021–2022
Romain Laurent
Géraldine Letovanec
Léa Ochoa
Cédric Rossignol-Brunet
Samuel Vermeil

avec
Thomas Amico
Héloïse Carrion
Alexandre d’Hubert
Daphné Lejeune
Ninon Lorenzi
Alan Madic
Léana Orsoni
Lorène Tissier

Conception et développement web
Cédric Rossignol-Brunet

Conception graphique
Romain Laurent
Cédric Rossignol-Brunet
Samuel Vermeil

Caractères typographiques
English Egyptian
Adrien Vasquez & John Morgan
Gensco
Cédric Rossignol-Brunet
Scotch custom
Anonyme
Vroum Gti
Romain Oudin & Nicolas Aubert

Révisions
Géraldine Letovanec
Samuel Vermeil

Remerciements
aux auteur·ices et contributeur·ices, ainsi qu’à Adrien Vasquez,
Damien Charlot, Étienne Hervy
et David Pons.

Contact
contact[at]revue-pneu.fr
École supérieure d’art et design
Place des Beaux-Arts, 26000 Valence

2018  Silvio Lorusso → Fake it till you make it Cédric Rossignol-Brunet

17.11.2021  Europium → Bank robbeuses Ninon Lorenzi & Héloïse Carrion

06.11.2021  Hélène Delprat → Les carnets sont le paradis de la peinture Lorène Tissier

2000  John Hudson → Sylfaen : Les origines de la typographie multiscripte Léa Ochoa

18.03.2021  Demian Conrad → Pour une vision horizontale Alan Madic & Romain Laurent

11.2020  Nelly Monnier & Eric Tabuchi → Les messagers de l’ARN Alexandre d’Hubert

10.12.2019  Marie Chéné → La forme des mots Léana Orsoni

22.10.2019  FormaBoom → L’illégal, c’est pas mal ! Daphné Lejeune

20.10.2019  FormaBoom → L’école est finie Thomas Amico

À propos